Les Carmes
Opéra en quatre actes et un prologue (1890)
Samedi 18 janvier à 19h
LE PRINCE IGOR
OPERA NATIONAL DE PARIS

Grande épopée russe célèbre pour ses Danses polovtsiennes, l’unique opéra de Borodine questionne la responsabilité du leader face à son peuple. Après avoir abandonné le pouvoir au despotisme de son beau-frère pour partir au combat, Igor est fait prisonnier avec son fils. De son refus de pactiser avec l’ennemi à son retour auprès des siens, les actes du prince invitent à repenser nos propres valeurs morales. En délestant l’œuvre de son plus élémentaire folklore, la mise en scène de Barrie Kosky souligne cet universel besoin d’éthique.

 

Durée : 3h45 dont 1 entracte de 35 mn.
En langue russe, sous-titré en français.
Présenté par Alain Duault.

 

 

  • Musique : Alexandre Borodine
  • Livret : Alexandre Borodine
  • D'après Vladimir Stassov, lui-même adapté
  • du Dit de l’ost d’Igor
  • Direction musicale : Philippe Jordan
  • Mise en scène : Barrie Kosky
  • Décors : Rufus Didwiszus
  • Costumes : Klaus Bruns
  • Lumières : Franck Evin
  • Chorégraphie : Otto Pichler
  • Chef des Chœurs : José Luis Basso
  • Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris
  • Prince Igor, Evgeny Nikitin
  • Iaroslavna, Elena Stikhina
  • Vladimir, Pavel Černoch
  • Prince Galitski, Dmitry Ulyanov
  • Kontchak, Dimitry Ivashchenko
  • Kontchakovna, Anita Rachvelishvili
  • Skoula, Adam Palka
  • Ierochka, Andrei Popov
  • Ovlour, Vasily Efimov
  • La Nourrice, Marina Haller
  • Une Jeune Polovtsienne, Irina Kopylova

Tarifs 2019-2020 OPÉRA NATIONAL DE PARIS : 

Tarif plein : 20€

18€ pour les détenteurs d'une carte de pré-paiement (cinéma Les Carmes)

90€ l'abonnement aux 5 spectacles de l'Opéra National de Paris ( soit 18€ la représentation)

10€ :  moins de 26 ans

7€ : moins de 14 ans

Attention les cartes de pré-paiement, tarifs habituels, contremarques et places exonérés ne fonctionnent pas sur les opéras et ballets.

Merci de votre compréhension.  

Je souhaite recevoir la programmation par email

Nous étions très tentés de vous faire un de ces éditos dont nous avons le secret plaisir sur les petitesses du jeu concurrentiel, la pathétique obsession d’essayer de faire tout comme nous en vue d’absorber l’intégralité du marché cinématographique et les comportements ridicules et un peut pathétiques que cela induit quand il ne s’agit pas tout simplement d’abuser d’une position déjà fortement dominante. Tout cela rappelle un peu les fables de La Fontaine. Pour cette raison, nous avons choisi d’en rire aujourd’hui parce que nous avions mieux à faire.

Mais nous nous sommes dit que vous étiez lucides, que vous aviez les yeux ouverts et le regard suffisamment vif pour que nous n’ayons rien de neuf à vous apprendre sur la question. Nous nous réservons pour la semaine prochaine ! 

Cette semaine, nous avons l’immense plaisir et fierté d’accueillir une partie du Festival Cannes 39. En effet, quoi de mieux que de participer à ce bel hommage à Jean Zay, à la culture et au Cinéma qu’il défendit si bien en le pensant, avant d’autres, comme Art, Culture et Industrie.

Ne doutons pas, que le J’accuse de Roman Polanski et le Little Joe de Jessica Hausner sélectionné cette année à Cannes, auraient aussi trouvé leur place dans la sélection cannoise du ministre du Front Populaire. Comme la plupart des autres films à l’affiche des Carmes.

Cinéma
Les Carmes
7 rue des Carmes
Orléans
02 38 62 94 79
cinema@cinemalescarmes.com
Facebook
Twitter