Les Carmes
Proprité et Edition

Le site www.cinemalescarmes.com est la propriété de : SARL Les Carmélites 7 rue des Carmes - 45000 Orléans n° siret : 798 413 696 00013

 

Conception et réalisation

Salez-Poivrez

www.salez-poivrez.com

 

Hébergement

Ce site est hébergé par : OVH 140 quai du sartel 59100 Roubaix

www.ovh.com

 

Protection des données personnelles

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique et aux libertés, ce site Internet est en cours de déclaration auprès de la CNIL.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de modification et de suppression sur les données nominatives vous concernant contenues dans le site ; la demande doit être adressée par écrit, accompagnée d’un justificatif d’identité, à :

Cinéma les carmes - 7 rue des Carmes - 45000 Orléans.

 

Droits d’auteur

Tous les éléments de ce site Internet (images, textes, animations, nom de domaine, logos, marques, mise en page...) sont des œuvres protégées par le droit d’auteur et la propriété industrielle. Elles sont la propriété du cinéma Les Carmes, à l’exclusion des éléments émanant de partenaires de la société et dont les droits d’utilisation, de diffusion et de reproduction ont été cédés au cinéma Les Carmes.

A ce titre, toute reproduction, représentation ou rediffusion desdits éléments est interdite.

Mise en place de liens hypertextes

Afin de permettre à tout internaute intéressé d’avoir accès aux informations en rapport avec les activités du cinéma Les Carmes et de ses partenaires, le site propose une liste de liens vers des pages Internet indépendantes du présent site.

Le cinéma Les Carmes rejette toute responsabilité quant au contenu des sites pointés, celle-ci relevant de leur Directeur de publication.

Les représentants des sites pointés disposent d’un droit de retrait des dits liens. La demande doit en être adressée par écrit à :

Cinéma les carmes 7 rue des Carmes 45000 Orléans

 

Afin de permettre l’échange d’informations sur Internet, la SARL Cinéma Les Carmes autorise les autres sites à mettre en place des liens pointés vers son site. L’utilisation du logo de la société Cinéma Les Carmes pour accompagner les Liens pointant sur le site www.cinemalescarmes.com est autorisée.

Loi applicable

Seule la loi française est applicable aux relations nées du fait de la Connexion au présent site et de l’utilisation des services proposés.

Les C(h)armélites
équipe
lieu
partenaires
À l'AfFiche
horaires
films
ProChainement
évènements à venir
films à venir
La P'tite Bobine
PratiQue
tarifs
plan d'accès
J'aime le Cinéma
J'aime le Cinéma
Je souhaite recevoir la programmation par email

Deux films crépusculaires lancent leurs feux sur nos écrans cette semaine. 

Deux films qui illustrent la fin d’une époque. La fin de Casanova pour Dernier Amour et les prémisses de la Première Guerre mondiale en Europe de l'Est pour Sunset

Deux films qui questionnent leur époque et la nôtre. 

SUNSET 

Laszlo Nemes, fidèle au magnifique dispositif filmique du Fils de Saul, poursuit son portrait de personnages en quête de compréhension dans un monde qui les dépasse et les violente. SUNSET bénéficie d’une lumière extraordinaire. 

"Je voulais faire un film depuis très longtemps sur la naissance du siècle, et notamment comment à travers un destin personnel se reflétait le destin de tout un continent", explique le réalisateur.

"Ce qui me fascinait, c'est comment cette civilisation du début du XXe siècle, avec autant de promesses, portait déjà en elle sa propre destruction", ajoute Laszlo Nemes, qui s'interroge sur le fait "qu'au sommet de la sophistication, de la pensée et de la culture, on ait pu produire autant de barbarie."

Nourri d'influences littéraires comme Dostoïevski et Kafka, Sunset dont le titre est une référence à "L'Aurore"("Sunrise") de Murnau -, est "un film sur le labyrinthe mental du personnage principal", souligne Laszlo Nemes.

Suivant au plus près son héroïne dans sa quête, comme dans "Le Fils de Saul", Laszlo Nemes montre cette fois à travers son regard un monde de raffinement en train de sombrer dans la déchéance, tiraillé entre modernité et déclin, sur lequel pèse un climat menaçant.

"Le voyage, c'est une épreuve pour Iris et donc c'est une épreuve pour nous", fait valoir Laszlo Nemes, pour qui "faire confiance au spectateur, c'est le mettre au défi".

Revendiquant d'aller à contre-courant d'"une folie du virtuel, et une folie de tout montrer", le cinéaste estime que "l'on peut donner beaucoup au spectateur d'aujourd'hui en le sortant des codes télévisuels où tout lui est prémâché".

Ardent défenseur de la pellicule, il n'en finit pas de fustiger le numérique et l'influence de la télévision sur le 7e Art depuis les années 80, dans lesquels il voit "la plus grande régression de l'histoire du cinéma". "Avec la propension à filmer les films comme des matches de foot, à toujours être le plus fonctionnel possible, on est en train de perdre le désir d'utiliser l'imagination."

(Interview du réalisateur publié le 15 mars | AFP

Cinéma
Les Carmes
7 rue des Carmes
Orléans
02 38 62 94 79
cinema@cinemalescarmes.com
Facebook
Twitter