Les Carmes
séances de la semaine
Aucune séance cette semaine.
* séance accessible
Réalisation : 
Nick Park
Genre : 
Animation
Durée : 
1h
Nationalité : 
Grande-Bretagne
Année de sortie : 
2017
Public : 
Dès 5 ans
synopsissynopsis

Vous les connaissiez inventeurs ? Les voici entrepreneurs ! Nettoyeurs de vitres ou boulangers, Wallace et Gromit mettent du cœur à l’ouvrage. Un peu trop peut-être… Dans Rasé de près (première apparition de Shaun le mouton) comme dans Un sacré pétrin (inédit au cinéma), l’amour aveugle de Wallace va précipiter le duo dans de folles aventures aux allures de polar !

Rasé de près de Nick Park (GB - 1995 - 30 min - Aardman Animations)

Pour arrondir ses fins de mois, Wallace s’est spécialisé dans le nettoyage de vitres. C’est en allant nettoyer celles de la boutique de laine qu’il rencontre Wendolène dont il tombe immédiatement amoureux. Mais Wendolène est accompagnée d’un chien pour le moins étrange qui pourrait bien être pour quelque chose dans toutes ces histoires de disparition de moutons à l’origine de la pénurie de laine dans la région...

Rasé de près a remporté plus de 30 prix, dont un Oscar

Un sacré pétrin de Nick Park (GB - 2008 - 29 min - Aardman Animations)

Wallace et son chien Gromit se lancent dans la boulangerie ! Mais, après l’ouverture de leur commerce, un mystérieux tueur prend pour cible les boulangers de la ville. Les deux amis sont dans un sacré pétrin : Wallace est tombé sous le charme de Piella l’égérie des publicités pour les pains Bake-O-Lite et Gromit va devoir résoudre cette affaire tout seul. 

Les C(h)armélites
équipe
lieu
partenaires
À l'AfFiche
horaires
films
ProChainement
évènements à venir
films à venir
La P'tite Bobine
PratiQue
tarifs
plan d'accès
J'aime le Cinéma
J'aime le Cinéma
Je souhaite recevoir la programmation par email

Nous avons vécu un lundi épique. Et cela ne tenait pas seulement à la tempête qui traversait le pays !

Le lundi est le jour où nous programmons, négocions les films que nous vous proposons à compter du mercredi. Au regard de leur succès, nous négocions l’exposition de ceux que nous gardons ; en fonction de nos goûts, de notre place et de leur plan de sortie nous discutons des séances de ceux qui arrivent. Au bout du compte, nous cherchons à faire cohabiter des films qui, sinon, se prendraient les places les uns des autres. Il y a toujours le plus gros qui voudrait toute la place… Le plus petit qui voudrait exister. Et tous, ont une certaine légitimité dans leurs attentes. Au bout du compte nous tentons d’arbitrer, de trouver un équilibre entre l’offre la plus forte et la plus étonnante, entre le film le plus « attendu » et le film le plus « inattendu », entre le plus sûr et la surprise.

Certaines semaines, nous avons le sentiment de nous glisser dans le moule de la conformité (mais jamais totalement) ou du train-train. Il y en a d’autres où nous sommes particulièrement fiers de notre proposition parce qu’en bonne intelligence avec les distributeurs nous avons réussi à vous proposer un panel de films aussi divers que nous, aussi riche que votre curiosité.

Cette semaine fait partie des semaines fastes, de celles dont nous nous souviendrons. Depuis deux semaines, vous faites un beau succès au dernier film de Robert Guédiguian et puis, à celui de Xavier Beauvois.  Deux valeurs sûres mais nous avions encore des œuvres importantes à vous proposer. Importantes à divers niveaux. Importantes par l’attachement que nous leur portons, parce qu’elles nous touchent et ce qu’elles nous apportent. Des films qui sortent dans peu de salles à travers le pays. Les Orléanais font partie des privilégiés qui peuvent voir L’usine de Rien, Les Bienheureux, Vienne avant la nuit dans un cinéma de leur ville ! Et nous sommes rudement fiers d’y contribuer.

Cinéma
Les Carmes
7 rue des Carmes
Orléans
02 38 62 94 79
cinema@cinemalescarmes.com
Facebook
Twitter