Les Carmes
séances de la semaine
Aucune séance cette semaine.
* séance accessible
Réalisation : 
Caroline Neal
Avec : 
Emilio Balcarce, Leopoldo Federico, Ernesto Franco
Genre : 
Documentaire
Durée : 
1h24
Version : 
VOSTF
Nationalité : 
Argentine
synopsissynopsis

Jeune contrebassiste, Ignacio Varchausky est un passionné de tango et un amoureux de l'histoire de l'Argentine. Obsédé par la perte progressive de la tradition, il fait le pari fou de créer un orchestre de tango qui serait aussi une école pour la nouvelle génération. A la fois exigeant et populaire, ce projet hors du commun propose de réunir des anciens maestros du flamboyant tango de l'après-guerre, de les faire rejouer avec de jeunes musiciens, et ainsi de transmettre les secrets de cette musique aux générations futures.
Ignacio part à la rencontre du vieux maître Emilio Balcarce, mythique violoniste, bandonéoniste et compositeur. A 87 ans, il accepte de reprendre du service pour l'Ecole-Orchestre de Tango. Personnage vif et spirituel, aussi humble qu'il est renommé, Emilio devient le véritable parrain de ce projet. Il apprend aux musiciens à battre la mesure juste, puiser dans l'émotion pour retrouver l'authentique énergie du tango.
En exhumant des partitions tombées dans l'oubli, ils se rassemblent autour de la musique, répètent avec tonicité et bientôt se produisent en concert... 

Je souhaite recevoir la programmation par email

Un instant, nous étions tentés de filer la métaphore autour du titre du film de Jim Jarmusch The Dead Don’t Die, ainsi que de celui de Pedro Almodovar Douleur et Gloire. En effet, ces deux titres nous font rêver, évoquent beaucoup de choses, ne serait-ce que les films auxquels ils renvoient, avec humour pour l’un, avec gravité pour l’autre… Le Romero de la série des Zombies pour le premier, bien des films de Douglas Sirk pour le second. Mais concernant Pedro Almodovar, il faut aussi et surtout dire que ce dernier opus renvoie au meilleur de Almodovar et clôt, en tout cas temporairement, la trilogie commencée avec La Loi du Désir et poursuivie avec La Mauvaise éducation. Une fiction autobiographique pourrions-nous dire. Nous aurions mis beaucoup de Passion à filer la métaphore. Comme toujours. Comme son réalisateur Ryusuke Hamaguchi qui, après Asako et Senses, poursuit son exploration de la psyché japonaise.

On nous a aussi beaucoup demandé Lourdes. Alors nous avons fait des miracles, poussé les murs et trouvé de la place pour le film ainsi que pour Le Chant de la forêt.

Cinéma
Les Carmes
7 rue des Carmes
Orléans
02 38 62 94 79
cinema@cinemalescarmes.com
Facebook
Twitter