Les Carmes
accueil accueil / à l'affiche / films / ...
Facebook Twitter
séances de la semaine
Aucune séance cette semaine.
* séance accessible
Genre : 
Animation
Durée : 
52 minutes
Nationalité : 
France
Année de sortie : 
31 octobre 2018
Public : 
Dès 10 ans
synopsissynopsis
"Ta mort en short(s)", un programme de 6 courts métrages aux techniques d’animation et aux philosophies très différentes pour apprivoiser la mort avec poésie, nostalgie ou humour.
 
PÉPÉ LE MORSE - Lucrèce Andreae (15 min)
Sur la plage sombre et venteuse, Mémé prie, Maman hurle, les frangines s’en foutent, Lucas est seul. Pépé était bizarre comme type, maintenant il est mort.

MON PAPI S'EST CACHÉ - Anne Huynh (7 min)
Un grand-père explique à son petit-fils qu’il devra prendre grand soin de son jardin après sa mort. S’ensuit une discussion, touchante et poétique, sur les traces qui restent après la disparition d’un être cher...

LA PETITE MARCHANDE D'ALLUMETTES - Anne Baillod et Jean Faravel (10 min)
Directement adapté du célèbre texte d’Andersen, le film raconte le sort d’une petite marchande qui tente de vendre des allumettes, dans une grande ville, en plein hiver. N’y parvenant pas, pour se réchauffer un peu, elle finit par brûler toutes les allumettes.

CHRONIQUES DE LA POISSE - Osman Cerfon (6 min)
La Poisse est un homme à tête de poisson. De sa bouche s’échappent des bulles qui portent malheur. Lorsque l’une d’elle suit un personnage, le sort s’acharne sur lui...

MAMIE - Janice Nadeau (6 min)
Mamie habite en Gaspésie dans une maison faisant dos à la mer. L’univers cloîtré de la vieille dame bascule lorsqu’elle reçoit un avis d’expropriation. Ce déracinement se fait sous le regard de sa petite-fille qui interroge l’absence de liens entre elles.

LOS DIAS DE LOS MUERTOS - Pauline Pinson (9 min)
Gonzalo, mort depuis peu, retourne chez sa femme Séléné à l’occasion de « Los Dias de los Muertos ». Alors qu’il espérait manger des burritos et des beignets aux patates, il découvre que Séléné lui a cuisiné un poisson microscopique...
coup de cœurcoup de cœur

De la belle animation, et des histoires pleines de poésie. A voir absolument!

"Ce programme de six courts métrages d’animation au nom bien trouvé propose d’aborder avec philosophie, poésie, humour, sensibilité et inventivité le thème de la mort. Et, sans oublier, avec brio." Les Fiches du Cinéma

Je souhaite recevoir la programmation par email

Après tout ce que nous vous disons, semaine après semaine, sur le cinéma d’auteur (qu’il soit pop ou corn) que nous défendons et les valeurs qui l’accompagnent, nous ne pouvions pas ne pas vous proposer L’œuvre sans auteur. La légende dit que l’expression est celle d’un critique d’art à propos d’une œuvre de Gerhard Richter. L’artiste vivant le plus cher au monde. Pas mal, non pour des œuvres sans auteur ?

Reste que L’œuvre sans auteur s’inspire justement de la vie de Richter ; mais c’est aussi une œuvre captivante, comme l’était déjà La Vie des autres, un film que l’on suit comme un bon polar, dont les deux parties s’absorbent comme un doux élixir. 

Autre film biographique, autre pays, autres horizons, Yuli suit l’incroyable itinéraire de Carlos Acosta, de Cuba à Londres des rues cubaines au ballet royal ! Carlos Acosta y apparaît, dans son propre rôle. Là aussi, on se laisse porter par le film comme par la musique d’un de ces ballets que Carlos Acosta a porté vers de nouveaux horizons. D’Iciar Bollain, nous avions déjà aimé Même la pluie et L’Olivier, déjà scénarisé par Paul Laverty collaborateur de longue date de Ken Loach. Yuli ne déroge pas à la règle.

D’Alex Ross Perry, nous avions adoré The Color WheelQueen of Earth,Listen up Philip…  Celui-ci nous arrive habité par Elisabeth Moss. 

Que dire ? C’est toujours un immense plaisir que de la voir à l’écran et nous aimons à suivre ce bel auteur américain.

Pour conclure, nous vous parlions Pop et Corn… nous vous proposons cette semaine trois séances exceptionnelles d’un auteur pop dont l’un des premiers films ; Créatures célestes nous avait séduits et dont le premier documentaire est en ce moment à l’affiche des Carmes (Pour les soldats tombés). Peter Jackson a adapté, mis en image, le grand œuvre de Tolkien (lui-même soldat pendant la Première Guerre mondiale de Pour les soldats tombés) et cette saga de la terre du milieu ou Le Seigneur des Anneaux sera sur vos écrans cette semaine.

Cinéma
Les Carmes
7 rue des Carmes
Orléans
02 38 62 94 79
cinema@cinemalescarmes.com
Facebook
Twitter