Les Carmes
accueil accueil / à l'affiche / films / ...
Facebook Twitter Google+
séances de la semaine
Aucune séance cette semaine.
* séance accessible
Réalisation : 
Raoul Peck
Avec : 
August Diehl, Stefan Konarske, Vicky Krieps, Olivier Gourmet, Alexander Scheer
Genre : 
biopic
Durée : 
1h58
Nationalité : 
Allemagne/Belgique/France
Année de sortie : 
2017, VOSTF
synopsissynopsis

1844. De toute part, dans une Europe en ébullition, les ouvriers, premières victimes de la “Révolution industrielle”, cherchent à s'organiser devant un “capital” effréné qui dévore tout sur son passage.
Karl Marx, journaliste et jeune philosophe de 26 ans, victime de la censure d’une Allemagne répressive, s’exile à Paris avec sa femme Jenny où ils vont faire une rencontre décisive : Friedrich Engels, fils révolté d’un riche industriel Allemand.
Intelligents, audacieux et téméraires, ces trois jeunes gens décident que “les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde, alors que le but est de le changer". Entre parties d'échecs endiablées, nuits d'ivresse et débats passionnés, ils rédigent fiévreusement ce qui deviendra la “bible” des révoltes ouvrières en Europe : “Le manifeste du Parti Communiste”, publié en 1848, une œuvre révolutionnaire sans précédent.

Les C(h)armélites
équipe
lieu
partenaires
À l'AfFiche
horaires
films
ProChainement
évènements à venir
films à venir
La P'tite Bobine
PratiQue
tarifs
plan d'accès
J'aime le Cinéma
J'aime le Cinéma
Je souhaite recevoir la programmation par email

« Film de Genre » ! L’expression revient à la mode, en particulier au sujet du dernier film de Joachim Trier, Thelma. Mais qu’est-ce qu’un film de genre, quel genre de film est-ce ? Selon Internet, il s’agirait de films se rattachant à un genre particulier… Mais la liste des genres est si longue, voire exhaustive, qu’elle énumère presque tous les genres cinématographiques ! Tous les bons films ne seraient-ils pas des films de genre ? Être un film de genre, n’est-ce pas tout simplement avoir un style, une empreinte, bref, être un film d’auteur ? En l’occurrence, Joachim Trier, revisite une forme de fantastique qu’il remet à son goût (et au nôtre) avec beaucoup de talent. Nous avions déjà beaucoup aimé Oslo, 31 août, nous avons un genre de coup de cœur pour celui-ci.

Dans un tout autre genre, Anne Fontaine, cultive son goût pour la différence. S’inspirant du livre d’Edouard LouisEn finir avec EddyBellegueule, elle reprend le film de l’histoire de Bijou là où Edouard Louis l’avait, en quelque sorte, laissée. Et offre, à cette occasion, un rôle magnifique à Finnegan Oldfield (que nous avions beaucoup aimé dans Nocturama) mais aussi à Charles Berling et Isabelle Huppert.

Et comme nous aimons vous réserver des surprises, nous vous proposons cette semaine La Educación del Rey qui n’est pas l’histoire de l’éducation d’un roi mais celle de Rey(naldo), portrait contemporain d’une réalité argentine où les « forces de l’ordre » se multiplient… Un jeune homme participe à un cambriolage qui tourne mal. En tentant de s’enfuir, il tombe dans le jardin d’un vieux couple. Contre toute attente, le propriétaire ne le dénonce pas à la police mais lui propose un marché. Une relation de confiance fragile s’installe alors entre Reynaldo et son protecteur.

Cinéma
Les Carmes
7 rue des Carmes
Orléans
02 38 62 94 79
cinema@cinemalescarmes.com
Facebook
Twitter