Les Carmes
Exposition sur Grand Ecran
Jeudi 25 avril à 19h, Samedi 27 à 18h et Dimanche 28 à 10h
REMBRANDT
Saison 2018-2019

REMBRANDT DEPUIS LA NATIONAL GALLERY À LONDRES ET LE RIJKSMUSEUM D’AMSTERDAM

Réalisé par Kat Mansoor

Les expositions de Rembrandt sont toujours très attendues, mais cette rétrospective monumentale à la National Gallery de Londres et au Rijksmuseum d’Amsterdam fut un événement sans pareil. Ayant bénéficié d’un accès privilégié aux deux galeries, le film documente cette exposition marquante et y allie l’histoire de Rembrandt et des images exclusives de la préparation dans les coulisses de ces deux institutions renommées.

Ce film d’EXPOSITIONS SUR GRAND ÉCRAN qui explore les œuvres majeures de l’exposition et s’appuie sur les commentaires d’invités triés sur le volet mêlant conservateurs et historiens de l’art réputés, a déjà su conquérir le public et fait son retour sur le grand écran à l’occasion du 350e anniversaire de la mort de Rembrandt. Beaucoup considèrent Rembrandt comme le plus grand artiste de tous les temps et ce film terriblement émouvant cherche à découvrir la vérité sur l’homme derrière la légende.#1h35-VOSTF

 

TARIFS:  Pass pour les 4 expositions : 30€ soit 7,50€ l'expostion.  

Tarif plein : 9,80€  

Moins de 26 ans : 6€ 

Attention, les cartes de prépaiement et tarifs habituels ne fonctionnent pas.  

Les C(h)armélites
équipe
lieu
partenaires
À l'AfFiche
horaires
films
ProChainement
évènements à venir
films à venir
La P'tite Bobine
PratiQue
tarifs
plan d'accès
J'aime le Cinéma
J'aime le Cinéma
Je souhaite recevoir la programmation par email

Il y a huit ans, Debra Granik nous avait saisis avec un formidable premier film Winter’s Bone. Elle revient enfin avec un nouveau film, tout aussi surprenant Leave No Trace. Huit ans, c’est long. Ça dit aussi la difficulté qu’il y a pour certains auteurs indépendants à faire leurs films dans un monde de plus en plus formaté, normalisé. La question de la normalisation, ou plutôt de la marginalisation, qui est au cœur du film de Debra Granik, comme cela était le cas pour Winter’s Bone.

 

Quant à Jacques Audiard, il nous prend encore (et comme toujours) à contre-pied avec son dernier film, les Frères Sisters. Dans son style très personnel, il réinvente le western, continue de se questionner sur la forme et le fond, et, surtout, de se réinventer lui-même, en évitant, à tout prix, avec audace, toute notion de répétition. S’il est un cinéaste dont on peut dire qu’il ne fait jamais deux fois le même film, il s’agit bien de Jacques Audiard !

Cinéma
Les Carmes
7 rue des Carmes
Orléans
02 38 62 94 79
cinema@cinemalescarmes.com
Facebook
Twitter