Les Carmes
Exposition sur Grand Ecran
Jeudi 21 mars à 19h, Samedi 23 à 18h et Dimanche 24 à 10h
LE JEUNE PICASSO
Saison 2018-2019

LE JEUNE PICASSO

Réalisé par Phil Grabsky

Pablo Picasso est l’un des plus grands artistes au monde, et jusqu’à sa mort en 1973, il était le plus prolifique. De nombreux films se sont intéressés à ses dernières années : son art, ses liaisons amoureuses et son grand cercle d’amis. Mais comment tout a commencé ? Comment s’est construit Picasso ? Après avoir été trop longtemps ignorées, il est temps de se concentrer sur les jeunes années de l’artiste, son éducation et les leçons qui lui ont permis d’accomplir l’extraordinaire.

Trois villes ont joué un rôle-clé: Malaga, Barcelone et Paris. Le Jeune Picasso les traverse et explore leur influence sur l’artiste, en analysant des œuvres spécifiques de ses débuts. Le film explique ainsi comment le jeune peintre a développé son talent. En se concentrant sur deux périodes marquantes de sa jeunesse, la période bleue et la période rose, le documentaire remonte jusqu’en 1907, à la création d’un tableau crucial dans l’histoire de l’art, Les Demoiselles d’Avignon. Cette œuvre fut un choc pour le monde artistique et le transforma irrévocablement. Picasso n’avait alors que 25 ans. En étroite collaboration avec les trois musées Picasso de Malaga, Barcelone et Paris, le film nous raconte comment il a pu atteindre de tels sommets.#1h25-VOSTF

 

TARIFS:  Pass pour les 4 expositions : 30€ soit 7,50€ l'expostion.  

Tarif plein : 9,80€  

Moins de 26 ans : 6€ 

Attention, les cartes de prépaiement et tarifs habituels ne fonctionnent pas.  

Les C(h)armélites
équipe
lieu
partenaires
À l'AfFiche
horaires
films
ProChainement
évènements à venir
films à venir
La P'tite Bobine
PratiQue
tarifs
plan d'accès
J'aime le Cinéma
J'aime le Cinéma
Je souhaite recevoir la programmation par email

Il y a huit ans, Debra Granik nous avait saisis avec un formidable premier film Winter’s Bone. Elle revient enfin avec un nouveau film, tout aussi surprenant Leave No Trace. Huit ans, c’est long. Ça dit aussi la difficulté qu’il y a pour certains auteurs indépendants à faire leurs films dans un monde de plus en plus formaté, normalisé. La question de la normalisation, ou plutôt de la marginalisation, qui est au cœur du film de Debra Granik, comme cela était le cas pour Winter’s Bone.

 

Quant à Jacques Audiard, il nous prend encore (et comme toujours) à contre-pied avec son dernier film, les Frères Sisters. Dans son style très personnel, il réinvente le western, continue de se questionner sur la forme et le fond, et, surtout, de se réinventer lui-même, en évitant, à tout prix, avec audace, toute notion de répétition. S’il est un cinéaste dont on peut dire qu’il ne fait jamais deux fois le même film, il s’agit bien de Jacques Audiard !

Cinéma
Les Carmes
7 rue des Carmes
Orléans
02 38 62 94 79
cinema@cinemalescarmes.com
Facebook
Twitter