Les Carmes
Ciné-Débat
Mardi 11 septembre à 20h
AGOMAYI
Avec la participation du réalisateur Jean-Paul Gislard, de Beverly Ott et Olivier Hauville, co-fondateurs de l’association ECHOPPE

AGOMAYI

Documentaire de Jean-Paul Gislard

Jean-Paul Gislard a sillonné le Togo pendant 10 jours à la rencontre des femmes des villes et des petits paysans soutenus par l’association ECHOPPE. Le film capte au plus près les réalités des conditions de vie précaires du plus grand nombre et montre l’émergence de personne debout qui ne se résignent pas à la fatalité de leur situation. Le film est un témoignage sur la pauvreté et sur les moyens concrets de s’en sortir.

« Ne mo mayioa, Agomayi » (« si tu ne veux pas avancer, laisse-moi passer ») est la devise des milliers de « femmes ECHOPPE » déterminées et joyeuses. C’est aussi le message d’une Afrique qui bouge et qui souhaite avancer.

Le film constate le sérieux et la réussite d’un projet de développement devenu pérenne, porté aujourd’hui par les togolais eux-mêmes. C’est un message d’espoir face aux crises économiques, politiques et environnementales qui se profiles. Oui il y a un moyen d’agir !

Pour terminer Agomayi marque la transition vers un nouveau programme, Ville-Campagne. Il dresse le portrait d’un nouveau projet, Planète-paysans, initié et soutenu par ECHOPPE pour répondre aux enjeux pour la planète ici et là-bas.#FR 1h04 VOSTF

Les C(h)armélites
équipe
lieu
partenaires
À l'AfFiche
horaires
films
ProChainement
évènements à venir
films à venir
La P'tite Bobine
PratiQue
tarifs
plan d'accès
J'aime le Cinéma
J'aime le Cinéma
Je souhaite recevoir la programmation par email

Longtemps, l’été a été la saison des reprises. Il l’est toujours, dorénavant, c’est aussi le temps des polars. The Guilty est une très belle réussite, un polar captivant qui maintient en haleine d’un bout à l’autre !

 

Paul Sanchez est revenu ! Mais c’est aussi et surtout, Patricia Mazuy qui est revenue au cinéma avec un polar déroutant et tout à fait réjouissant. Un polar étrange avec un Laurent Lafitte surprenant mais surtout une Zira Hanrot tout à fait formidable.


Come as you are est une touchante adaptation du roman de Emily M. Danforth The miseducation of cameron post. Présenté au festival de Sundance, le grand festival du cinéma indépendant Américain, il y a reçu le grand prix du jury.

 

Nous n’avions pas pu sortir le Dossier Mona Lina d’Eran Rilkis, il y a deux semaines, le voici enfin.

Et puis nous continuons les déjà cultes Au Poste, WAW (Woman at war). Aux Carmes, c’est comme ça ! 

Mais aussi le génial Dogman et tous les autres films que nous adorons vous proposer…

 

ps : Pour des raisons techniques nous avons dû annuler les séances de Death in the land of the Encantos. Veuillez-nous en excuser.

Cinéma
Les Carmes
7 rue des Carmes
Orléans
02 38 62 94 79
cinema@cinemalescarmes.com
Facebook
Twitter